Design Quattroporte

quattroporte-v8_32

Élégance et allure sport dans un nouveau look

Lorenzo Ramaciotti, designer de Modène à la tête du Centre de style Maserati, connaît bien la récente histoire stylistique du Trident. Responsable du design Pininfarina pendant près de vingt ans, il joue en 2003 un rôle essentiel dans la conception stylistique de la Maserati Quattroporte. En 2005, il jette les bases d'une nouvelle grande leçon de style, condensées en un splendide concept-car, la Birdcage 75th, l'origine d'un chef-d'œuvre d’allure sportive et d'élégance, la Maserati GranTurismo.

Né à quelques centaines de mètres du légendaire établissement de Modène, Ramaciotti a grandi littéralement au cœur de l'univers Maserati. Récemment, il a relevé un nouveau défi de taille qui l'a amené à réinterpréter, dans une optique moderne, un classique du style italien : la Maserati Quattroporte.  

You can't look at a Quattroporte without realising straight away that it is a Maserati.

Lorenzo Ramaciotti - Head of Centro Stile

La nouvelle Quattroporte est, avant tout, une Maserati, dès le premier coup d'œil. « C'est mon premier objectif quand je dessine une voiture », déclare Ramaciotti. « La marque doit être évidente. Quiconque regarde une Quattroporte comprend aussitôt qu'il s'agit d'une Maserati. Son caractère et son style sont uniques. »

L'élégance moderne des formes et des détails a représenté la plateforme idéale pour dessiner les futurs modèles Maserati, dont un premier résultat est déjà visible dans la silhouette de la nouvelle Quattroporte. Des éléments iconiques, comme la grande calandre ovale à ailettes verticales, le majestueux capot encore plus bombé, les trois aérations derrière les roues avant et le montant triangulaire arrière, sont réunis par un profil qui trahit une agressivité innée sans sacrifier l'élégance.

 

    « La nouvelle aile, par exemple », explique Ramaciotti, « évolue sur toute la voiture et garantit un look à la fois musclé, aérodynamique et élégant. »

    Les portes sans cadres à trois vitres latérales constituent une autre nouveauté qui accentue le dynamisme de la voiture, tout comme les originaux blocs optiques avant avec feux de jour à LED qui grimpent à la verticale. À l'arrière, le bord lumineux des feux de position dessine le périmètre des imposants phares totalement à LED, qui fusionnent à la perfection avec le profil du pare-chocs. Les deux blocs optiques sont unis par un élément central chromé qui rappelle la forme de la calandre.

    Pour la nouvelle Quattroporte, Ramaciotti a crayonné un habitacle très minimaliste. « Je voulais revenir à la simplicité et à l'élégance, et m'éloigner des grandes étendues de boutons et touches à n'en plus finir », déclare le designer. Un minimalisme qui ne renonce ni au luxe ni au confort. « Sur la Quattroporte », ajoute Ramaciotti, « les éléments fonctionnels se fondent dans la masse pour laisser place aux surfaces, douces et enveloppantes, du tableau de bord et du tunnel central, d’où ressortent des matières de première qualité et leur confection artisanale. »