Superstars International Series 2012 - Donington

Johnny Herbert

ROUND 3, Donington: Maserati/Herbert sur le podium

Pour le troisième round des International Superstars Series, à Donington, c'est l'idole locale, Johnny Herbert, qui a pris le volant de la Maserati Quattroporte Evo du team privé Swiss Team, aux côtés de Mauro Cesari, engagé pour toute la saison.

Aux commandes de la voiture n°1 de l'équipe suisse, l'Anglais succède à Mika Salo et à Christian Fittipaldi, deux ex de la F1 qui l'ont pilotée lors des deux manches précédentes, à Monza et à Imola respectivement. Le team de Guido Bonfiglio a voulu alterner les stars du volant pour une saison davantage axée sur une opération d'image, afin de capter l'attention et offrir plus de spectacle au championnat.

Herbert, qui avait dévoilé la veille son intention d'arriver sur le podium, a amusé la foule sur le circuit anglais et est allé droit au but, avec une superbe troisième place dès la première course. Un résultat qui n'a pas pu être amélioré à cause de la supériorité gênante des Audi RS5, arrivées aux deux premières places. Dans la seconde course - avec grille de départ composée selon le résultat de la première épreuve mais avec inversion de l'ordre pour les huit premiers, l'Anglais s'est classé septième après une belle remontée depuis l'arrière du peloton, où un tête-à-queue l'avait relégué.

À Donington, Cesari a eu plus de difficultés. En course 1, il a fait moins bien que prévu. Après les problèmes techniques des essais, il est parti en 15e position et a terminé 13e, ralenti par un accident juste devant lui. En course 2, l'Italien s’est classé neuvième, en dépit de son départ treizième. Il a fait preuve d'une excellente capacité, vu qu'il a commencé en 2007 et qu'il s’agit de sa première saison au volant d'un bolide aussi compétitif que la Quattroporte Evo.

Les Audi RS5 ont conservé leur suprématie, avec un doublé pour Morbidelli et Kristoffersson dans les deux courses. Ce résultat est une preuve supplémentaire que le règlement offre un bel avantage aux voitures d'Ingolstadt, en raison d'une « balance of performance » qui n'a pas encore réussi à équilibrer le niveau de performances des voitures sur le circuit. 


COURSE 1: Herbert se tient à distance de la bagarre et offre à Maserati son premier podium

Parti en 4e position, Herbert a très bien géré le début de la course 1, ne se laissant pas bloquer par l'exubérance des adversaires Jaguar, Onslow-Cole et Pigoli, devant et derrière lui sur la grille de départ. Après quelques hors-piste et des difficultés techniques pour ces pilotes, Herbert s'est retrouvé troisième, impuissant face aux Audi de Morbidelli et Kristoffersson, 1re et 2e. Cesari est passé de la 15e à la 13e place.


Trofeo SuperStars

COURSE 2: En queue du peloton après un tête-à-queue, Herbert termine septième

Parti en 6e position sur la grille - selon le résultat de la course 1 avec ordre inversé pour les 8 premiers, Herbert a tout de suite été relégué à l'arrière du peloton par Onslow-Cole. L'ex-pilote de F1 a alors signé une belle remontée, le faisant passer à la 7e place, de même que Cesari, qui a terminé 9e après un départ 13e. Superbe bagarre finale entre Herbert et l'ancien champion Biagi. La course a encore été dominée par Morbidelli et Kristoffersson, arrivés premier et deuxième respectivement.